Jauge à vide autonome Bayard-Alpert / Pirani

Chaine de mesure 2 jauges à vide

1 jauge à vide BAYARD-ALPERT + 1 jauge à vide PIRANI

Plage de pression 1,3 10-9 mbar à la Patm

1 340,00 € (HT)
Dispo. sous 2 à 5 semaines
Bride A
Disponible sous 2 semaines
Référence Bride A Stock Prix 3D Ajouter au panier
IGM402 CF16 CF16 0 1 340,00 € HT
add_circle ajouter au panier
IGM402 CF40 CF40 0 1 340,00 € HT
add_circle ajouter au panier
IGM402 KF16 KF16 0 1 340,00 € HT
add_circle ajouter au panier
IGM402 KF25 KF25 0 1 340,00 € HT
add_circle ajouter au panier
IGM402 KF40 KF40 0 1 340,00 € HT
add_circle ajouter au panier
Description

Chaine de mesure 2 jauges à vide autonome (sans coffret)

Manomètre à vide composé de 2 jauges à vide

1 jauge a vide BAYARD-ALPERT + 1 jauge à vide PIRANI
 

Plage de pression 1,3 10-9 mbar à la pression atmosphérique (pression  programmable en mbar, torr ou Pa).

Affichage de la pression directement sur la jauge Bayard-Alpert (3 voies de mesure permettant d’avoir 3 lectures en simultané : 2 jauges à vide pirani + 1 jauge à vide Bayard-Alpert)
 

La jauge à vide cathode chaude Bayard-Alpert est composée de 2 filaments robustes yttrium traité iridium (ou tungstène sur demande). 
 

La jauge Bayard Alpert peut être couplée avec la jauge Pirani (CVG101) pour protéger ses filaments.

+ 1 sortie relais par voie de mesure

+ Interface RS485

+ 1 Sortie tension analogique par voie de mesure
 

La chaine de mesure de vide comprend 2 jauges à vide:

  • 1 jauge à vide secondaire (Bayard-Alpert IGM402)
  • 1 jauge à vide primaire (Pirani CVG101)
  • 1 cordon de liaison jauge Bayard-Alpert/ jauge Pirani
  • 1 cordon d’alimentation secteur
     

Raccordement possible de la jauge à vide Bayard Alpert IGM402:

DN16 KF, DN25 KF, DN40 KF, DN16 CF, DN40 CF
 

Raccordement possible de la jauge à vide Pirani CVG-101: 

DN16 KF, DN25 KF, DN40 KF, DN16 CF, DN40 CF

(En option : Possibilité d’ajouter d’une deuxième jauge à vide Pirani, pouvant  être branchée et alimentée par la jauge Bayard-Alpert)

 

Un peu de théorie : 
 

La jauge à vide Bayard-Alpert

Gamme de pression : 10-4 à 10-9 mbar

Principe de fonctionnement :

Un courant électrique est appliqué au filament de la Bayard-Alpert. Le filament de cette jauge à vide secondaire « à cathode chaude » chauffe et émet des électrons.

Ces électrons (charge négative) sont attirés et accélérés vers la grille grâce à la tension positive qui lui est appliquée(selon les constructeurs autour de +150V). En chemin les électrons vont percuter les molécules de gaz présentes et les ioniser.

Les molécules ionisées (un ou plusieurs électrons arrachées) ont une charge positive et sont attirées par le collecteur de la jauge Bayard-Alpert soumis à un potentiel négatif. Le nombre de molécules réceptionnées par le collecteur de la jauge Bayard-Alpert est proportionnel à la pression.

 

Précautions d'utilisation des jauges à vide secondaire de type Bayard-Alpert :

La cause de panne la plus fréquente de ces jauges Bayard-Alpert est la coupure des filaments liée à une remontée brutale de la pression. On y remédie en mettant 2 filaments par jauge Bayard-Alpert, ou des filaments moins fragiles lors de remontée de pression rapide, en iridium thorié par exemple.

Les filaments en iridium thorié "s'empoisonnent" lorsqu'il y a rétrodiffusion d'huile. Aussi lors d'utilisation de pompes à diffusion par exemple on préférera les filaments en tungstène. On peut aussi protéger la jauge en la couplant à une jauge pirani, qui va couper le courant du filament de la jauge Bayard-Alpert et le protéger lorsque la pression remonte.
 

Les informations à connaitre pour une utilisation optimisée de cette jauge à cathode chaude :

Chaque gaz a un pouvoir ionisant qui lui est propre. Par conséquent la jauge Bayard-Alpert a une sensibilité variable en fonction des gaz résiduels. Un facteur de conversion peut être nécessaire pour une précision optimisée. Ces jauges sont calibrées avec de l'azote N2.

Pour des gaz résiduels autres, il faut appliquer la formule Préelle=Pmesurée x S(N2) / S(gaz), soit Préelle= Pmesurée/S(gaz) puisque le facteur de sensibilié de l'azote est égal à 1 pour une Bayard-Alpert étalonnée à l'azote.

Pour exemple la sensibilité relative de l'Hélium est S=0,18; l'eau H2O S=0,9; l'acétone S=5

La précision des jauges à vide de type cathode chaude Bayard-Alpert peut aller jusqu'à +/-25% de la lecture.

Détails du produit
IGM402 KF16

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.